logo egl Francais
Francais
English
English
Deutsch
Deutsch
accueil plan site contact admin

 
Vous êtes ici : Histoire de la mandoline > L'époque médiévale : la guiterne
L'Ensemble Gabriele Leone

Histoire de la mandoline

Evénements, concerts

Disques

Contacts, échanges

Compositeurs
Ils ont composé pour nous
Contemporains
Du 19e / 20e siècle
Du 17e au 18e siècle

Organiser un concert ...

Liens

Rejoignez-nous

L'époque médiévale : la guiterne

Dès la fin du 13e siècle, un petit instrument à cordes pincées et de forme bombée coexiste avec le luth. Il s'agit de la guiterne, un instrument représenté dans de nombreuses sources iconographiques (sculptures, peintures murales, enluminures, et même tapisseries) dispersées dans toute l'Europe occidentale. Doté d'un chevillier en forme de faucille, il est creusé dans un seul bloc de bois ; les quatre paires de cordes (plus rarement trois ou cinq) sont attachées à l'extrémité de la caisse, comme sur la mandoline moderne. Sa petite taille par rapport au luth indique une tessiture plus aiguë, et probablement un rôle de dessus. Comme le luth médiéval, la guiterne est jouée avec une plume d'oiseau. Elle était répandue dans toutes les classes sociales, les écrits nous la présentant tant à la cour des rois que la faisant rimer avec le mot taverne.

Au 14e siècle, un style nouveau, nommé l'Ars Nova, apparaît en France et gagne bientôt l'Italie. La pièce de Johannes Ciconia (1370-1412) est extraite de l'un des nombreux manuscrits de musique vocale de ce style.

Au 15e siècle, on mentionne des virtuoses de l'instrument, dont le plus fameux est sans doute Pietrobono del Chitarino à la Cour de Ferrare. Le luthiste et organiste allemand Konrad Paumann (1415-1473) compose une version instrumentale de la chanson Mit ganzem Willen, que l'on retrouve également dans une forme encore plus ornementée dans le livre d'orgue de Buxheim (vers 1460-1470). Nous avons enchaîné les deux versions dans cet enregistrement.

Guiterne - 13.4 ko
Guiterne
Carlos Gonzalez, 1991

Guiterne - 18.8 ko
Guiterne
Carlos Gonzalez, 1991


Dans la même rubrique :
Le baroque français : la mandore
Le baroque italien : la mandoline lombarde
L'époque classique : la mandoline napolitaine.
Le choix de la basse
L'aube du romantisme : mandolines milanaise, bresciane, crémonaise


Accueil | Plan du site | Nous contacter | Admin | Mentions légales
TOUS DROITS RÉSERVÉS © 2003 Association Gabriele Leone Ce site est réalisé grâce au système de publication SPIP