logo egl Francais
Francais
English
English
Deutsch
Deutsch
accueil plan site contact admin

 
L'Ensemble Gabriele Leone

Histoire de la mandoline

Evénements, concerts

Disques

Contacts, échanges

Compositeurs
Ils ont composé pour nous
Contemporains
Du 19e / 20e siècle
Du 17e au 18e siècle

Organiser un concert ...

Liens

Rejoignez-nous

Contemporains

Antonius STREICHARDT   (né à Erfurt en 1936)
Il étudie le piano, la composition et la théorie à Weimar, puis enseigne le piano et la théorie à Halle, Zwickau et Erfurt. En 1981, il devient professeur d'harmonie et de composition au Conservatoire Franz Liszt à Weimar. Il a composé diverses oeuvres pour orchestre, des concertos pour piano et pour violoncelle, ainsi que de la musique de chambre, de la musique chorale, des lieders et des oeuvres pour orchestre à plectre.

Claudio MANDONICO   (né à Brescia en 1957)
Il étudie la composition avec Giancarlo Facchinetti, et compose des pièces pour divers groupes instrumentaux, et plus particulièrement pour orchestre à plectre depuis quelques années. Il dirige actuellement l'orchestre de mandolines et guitares "Città di Brescia" et est membre de l'ensemble de musique ancienne "Paride e Bernardo Dusi". Son style associe l'inspiration de la musique de jazz à des formes classiques.

Dietrich ERDMANN   (né à Bonn en 1917)
Elève de Hindemith à Neukölln, il devient professeur à Berlin en 1954. La musique de chambre (dont plusieurs oeuvres avec mandoline), la musique d'orchestre (nombreux concertos, dont un pour mandoline) et les cantates, constituent les points forts de son oeuvre. Sa première composition pour orchestre à plectre fut écrite pour le Deutsche Zupforchester de Siegfried Behrend en 1968. Il a, entretemps, composé trois autres oeuvres pour cette formation, ainsi qu'un duo pour mandoline et guitare, une sonate pour mandoline et piano, et de nombreuses oeuvres pour guitare.

Eduardo ANGULO   (né à Puebla en 1954)
Il commence le violon à 7 ans avec Vladimir Vulfmann au Conservatoire de Mexico. Il obtient son prix avec mention en 1973, et continue au Conservatoire de La Haye (Pays-Bas), où il obtient en 1975 les prix de violon et de composition avec mention. Il vit actuellement au Mexique et compose de la musique chorale, orchestrale et de la musique de chambre. La musique mexicaine, riche de contrastes, mêle la joie (le Jarabe, danse du mouvement pour l'Indépendance, et qui imite la danse de séduction de la poule et du coq, ou la Polka, qui évoque les sonorités d'une fanfare villageoise) à la nostalgie (Serenata, Vals), tout en luttant contre l'occupant espagnol (le Huapango désigne l'estrade sur laquelle on danse, la Huapangera est une grande guitare à 5 choeurs, les "criollo" sont les enfants d'origine espagnole nés au Mexique).

Hans GAL   (Brunn am Gebirge 1890 - Edimbourg 1987)
Il étudie la composition et le contrepoint avec Mandyczewski et la musicologie avec Adler. Directeur du Conservatoire de Mayence jusqu'en 1933, il fuit le nazisme, se réfugie à Londres, puis devient professeur de composition et de contrepoint à l'Université d'Edimbourg. Ami de Berg et de Webern, il rencontre le mandoliniste viennois Hladky qui le pousse à écrire plusieurs oeuvres de musique de chambre avec mandoline, ainsi que sept oeuvres pour orchestre à plectre. Il a également écrit cinq opéras, trois symphonies, cinq concertos pour divers instruments, des oeuvres vocales (lieder et choeurs) et surtout de la musique de chambre et des articles de musicologie.

Heinrich KONIETZNY   (Gleiwitz 1910 - Dudweil 1983)
Il étudie le violon avec Scherzer à Breslau, et devient à 18 ans violon solo de l'Orchestre Philharmonique de Silésie. Un accident l'oblige deux ans plus tard à se tourner vers la composition, qu'il étudie avec Hindemith et Distler. Prix de Rome en 1963, il a composé pour tous types d'instruments : 6 symphonies, des concertos, de la musique vocale. Il écrit de la musique dodécaphonique et prête une grande attention aux timbres.

Helmut FACKLER   (né à Memmingen en 1940)
Il commence très jeune l'étude du violon, du piano, du violoncelle et de l'orgue. En 1960, il passe l'examen de musique catholique, puis étudie au Conservatoire de Cologne. A partir de 1963, il devient producteur musical à la Radio de la Sarre, puis rencontre Siegfried Behrend qui lui demande de composer pour la mandoline. Il a écrit une dizaine de pièces pour orchestre à plectre, mais compose principalement pour orgue, pour choeur et pour ensembles de chambre, ainsi que pour la télévision et la radio. Il a dirigé l'Orchestre à Plectre de la Sarre pendant cinq ans.

Hermann AMBROSIUS   (Hambourg 1897 - Engen im Hegau 1983)
Elève de Pfitzner, qui appréciait ses dons de symphoniste, à Berlin, il se tourne ensuite vers la pratique amateur au contact du Club de bandonéons de Leipzig. C'est la Lautengilde de Erich Krämer qui lui fait connaître la mandoline. Sa Suite n°6 pour orchestre à plectre est la première d'une longue série d'oeuvres pour ces instruments ; elle oriente la musique allemande pour plectres, jusque là romantique, vers des formes plus chambristes comme la suite de danses de l'époque baroque. Il s'intéresse aux timbres, comme le prouve, entre autres, cette Suite en ré mineur pour 4 flûtes à bec, 2 accordéons, 2 cithares et orchestre à plectre. Son oeuvre va des symphonies (12) à la musique de chambre avec piano, flûte, voix en passant par 20 concertos (dont 5 pour clarinette), des oeuvres chorales et la musique pour plectres.

Longin JAKUBOWSKI   (Villerupt 1922 - Villerupt 1986)
Né d'une famille de musiciens, il commence très jeune l'étude de la musique, qu'il achève au Conservatoire de Metz par des Premiers Prix en solfège, piano, harmonie et orgue. Grand Prix d'orgue en 1957 dans la classe de Marcel Dupré, il étudie la direction d'orchestre auprès du Maître Georis, puis dirige des orchestres symphoniques, ainsi que l'Orchestre à Plectre de Russange à partir de 1973. Professeur de musique, compositeur de musique de variété, il fait également partie du jury au Conservatoire de Metz.

Michel CLAUDIO   (né à Saint-Jean-de-Luz en 1961)
Ce jeune musicien, première mandoline à l'Estudiantina Donibandarrak de sa ville natale, a écrit plusieurs pièces pour orchestre à plectre et pour un ensemble de rock basque, Keñu, où il joue la guitare solo.

Siegfried BEHREND   (1934-1990)
Guitariste allemand ayant fait des tournées dans le monde entier, il s'est intéressé à l'orchestre à plectre et a fondé le Deutsches Zupforchester, composé des meilleurs instrumentistes d'outre-Rhin. Il a également composé de nombreuses œuvres pour ce type de formation (orchestre de mandolines, mandoles et guitares), dont ce Concerto Espagnol, souvenir de ses nombreux voyages au pays d'origine de la guitare et hommage au flamenco.

Thierry LECOCQ
Un jeune musicien vivant à Bois-Colombes, qui joue du violon, de la guitare et de la mandoline dans un style issu du bluegrass (musique folk américaine) et influencé par le jazz, le rock et toutes les musiques du Monde. Trucks, écrit à l'origine pour son trio Station (mandoline, guitare et basse), évoque les camions qui traversent les États-Unis sur les autoroutes interminables.

Ulrich FAUTH   (né en 1940)
Jeune compositeur de la nouvelle école allemande, il a écrit, entre autres, cinq Scènes pour mandoline et clavecin et deux Caprices pour mandoline seule. Dans ces pièces, il utilise les techniques modernes (percussions sur l'instrument, effets de timbres, etc...)


Accueil | Plan du site | Nous contacter | Admin | Mentions légales
TOUS DROITS RÉSERVÉS © 2003 Association Gabriele Leone Ce site est réalisé grâce au système de publication SPIP