logo egl Francais
Francais
English
English
Deutsch
Deutsch
accueil plan site contact admin

 
L'Ensemble Gabriele Leone

Histoire de la mandoline

Evénements, concerts

Disques

Contacts, échanges

Compositeurs
Ils ont composé pour nous
Contemporains
Du 19e / 20e siècle
Du 17e au 18e siècle

Organiser un concert ...

Liens

Rejoignez-nous

Du 17e au 18e siècle

Antonio VIVALDI   (Venise 1678 - Vienne 1741)
Il compose trois concertos pour mandoline, instrument très prisé par la noblesse italienne de l'époque. La publication du recueil l'Estro Armonico (op.3) pour 4 violons, 2 altos, violoncelle et basse continue fut l'un des événements musicaux les plus marquants de l'époque en Europe. Bach lui-même a transcrit cinq d'entre eux, dont le numéro 10 pour quatre violons qu'il a réécrit pour quatre clavecins.

Domenico SCARLATTI   (Naples 1685 - Madrid 1757)
Son père, le compositeur Alessandro Scarlatti, l'initie très vite à la musique. Nommé à 16 ans organiste et compositeur à la chapelle royale de Naples, il voyage à Florence, à Venise, et est nommé en 1709 maître de chapelle à Rome. Après une quinzaine d'opéras et un voyage à Londres en 1719, il entre au service de Jean V à Lisbonne. Maître de musique de l'infante Maria Barbara, il la suit à Madrid en 1733, et publie les trente premières de ses 555 Sonates pour clavecin, à l'écriture extrêmement étrange et inventive ; parmi celles-ci, cinq sont pour instrument de dessus et basse continue, dont deux au moins (K.88 et 89) pour mandoline et clavecin.

Emanuele BARBELLA   (Naples 1718 - Naples 1777)
Dès l'age de 7 ans, il étudie le violon, d'abord avec son père, puis auprès de Zaga et de Bini. En composition, il est élève de Cabbalone et de Leo. Bon violoniste, compositeur et professeur réputé, il est, à Naples, le guide du musicologue anglais Charles Burney qui admire "son goût, son expressivité", et son "son merveilleusement doux" en musique de chambre. Doué de beaucoup d'humour, il affuble ses compositions de titres à programmes et d'indications de tempo fantaisistes... Il a surtout écrit, hormis un opéra et quelques concertos, de la musique de chambre pour violon et pour mandoline, dont une partie a été éditée par Gabriele Leone. Ce compositeur est l'un des plus prolifiques pour la mandoline au XVIIIème siècle, et on trouve des manuscrits de ses oeuvres un peu partout en Europe.

Gabriele LEONE   (Naples vers 1735 - ? après 1768)
Il est l'auteur de la méthode pour mandoline la plus complète du 18ème siècle, et tellement appréciée qu'à Lyon elle est épuisée au bout de 2 mois. Il se produit de nombreuses fois à Londres (1762 -1763) et au Concert Spirituel a Paris (1760 -1766) où, selon un critique de l'époque, "il joue avec beaucoup d'habileté". Il a pour élèves d'autres maîtres de mandoline connus, comme Jean Fouquet par exemple, et le Duc de Chartres, futur Philippe Egalité. Il publie plusieurs recueils de duos pour violons ou mandolines et deux recueils de 6 sonates pour mandoline et basse, qui contiennent les difficultés techniques les plus incroyables (et rarement exploitées en musique contemporaine !).

Johann HOFFMANN   (actif à Vienne vers 1800)
Virtuose de la mandoline lombarde (à six cordes accordées en quartes), il a laissé pour cet instrument de la musique de salon en manuscrit qui est conservée à la Bibliothèque de la Gesellschaft der Musikfreunde à Vienne ; ce fonds comprend un concerto, des duos pour deux mandolines, une sérénade pour mandoline et alto, des sonates pour mandoline et basse et des trios et quatuors pour mandoline, violon, alto et violoncelle. Il a également fait imprimer en 1799 trois duos difficiles pour mandoline et violon ; il vivait encore à Vienne en 1812.

Prospero CAUCIELLO   (XVIIIème siècle)
Il a fait éditer à Paris, en 1776, 6 Duos pour violons ou mandolines op.2, dont le seul exemplaire complet est conservé à Berlin. 5 Trios pour deux mandlines et basse existent en manuscrits à la bibliothèque du Conservatoire de Milan. Ce musicien napolitain a également composé 3 Symphonies concertantes, des Quintettes avec flûte et violon, des Trios pour 2 violons et violoncelle (op.4) et 6 Duos pour flûtes traversières.

Valentin ROESER   (Allemagne vers 1735 - Paris vers 1782)
Clarinettiste, il vient à Paris vers 1762 où il est maître de musique du Prince de Monaco, puis du Duc d'Orléans. Il vit à Paris jusqu'à sa mort vers 1782. Il compose surtout des oeuvres symphoniques ainsi que des pièces et plusieurs méthodes pour instruments à vent. Ses six trios opus 3 "pour deux violons et basse, qui peuvent s'exécuter sur la mandoline" sont dédiés au Duc de Chartres, fils de son protecteur, le Duc d'Orléans, qui avait appris la mandoline avec Leone.

Wolfgang Amadeus MOZART   (Salzbourg 1756 - Vienne 1791)
Pour la mandoline, Mozart a composé deux lieder vers 1780, ainsi que la Sérénade de Don Giovanni ("Deh vieni a la finestra") en 1787, où la mandoline joue l'accompagnement avec une technique qui est décrite dans de nombreuses méthodes de l'époque.


Accueil | Plan du site | Nous contacter | Admin | Mentions légales
TOUS DROITS RÉSERVÉS © 2003 Association Gabriele Leone Ce site est réalisé grâce au système de publication SPIP